• RIBOUD

    Marc Riboud
    (24.06.1923 – 30.08.2016)

    RIBOUD

     

    (1923 – 2016)

    « Voir est le paradis de l’âme. »
    Pietro Spanno, oculiste élu Pape en 1276

    Le site Marc RIBOUD

     

    C’est en 1937, à 14 ans, que Marc Riboud commence la photographie avec un Kodak Vest Pocket nous rappelle la biographie de son site officiel. Mais c’est en 1953 que l’ingénieur de formation obtient sa première publication avec Le peintre de la tour Eiffel, son célèbre cliché capturé avec un Leica et un 50 mm. Sur l’image, on aperçoit Zazou, un ouvrier en train de repeindre le monument en équilibre sur ses poutrelles. « J’avais le vertige et je fermais les yeux chaque fois qu’il se penchait pour tremper son pinceau …  », racontait le photographe à propos des conditions de prise de vue. À Paris, ville dans laquelle il rencontre ses prescripteurs, Capa et Cartier-Bresson, le provincial photographiera aussi - sur le vif - Notre-Dame, les Halles ou encore des manifestations à Bastille.

     

    Marc RIBOUD Marc RIBOUD Marc RIBOUD Marc RIBOUD

     

    Marc RIBOUD Marc RIBOUD Marc RIBOUD Marc RIBOUD

     

    Marc RIBOUD Marc RIBOUD Marc RIBOUD 

     

    L’Asie, l’Orient, l’Afrique… Dès les années 60, le photojournaliste couvre des évènements majeurs à travers le globe de l’indépendance aux conflits armés en Algérie et en Afrique subsaharienne (Ghana Nigéria, Guinée…), en passant par les prémices de la révolution culturelle en Chine ; les manifestations contre la guerre du Vietnam de Washington ; le Watergate ; le procès de Klaus Barbie ou plus récemment la campagne présidentielle de Barack Obama en 2008.